Challenge

Chronique : Est-ce que les morts promènent leurs chiens ?

Nous voici rendus à la chronique n°16 de mon challenge de découverte de l’au-delà. Et c’est en compagnie de nos amis à quatre pattes que nous allons nous trouver aujourd’hui à l’occasion de cette chronique, pour répondre à la fameuse question qui nous taraude tous :

Est-ce que les morts promènent leurs chiens ?

Est-ce que les morts promènent leurs chiens ?

Question éminemment grave que celle-ci, vous en conviendrez.

C’est Concetta Bertoldi qui nous répondra.

Auteure de l’ouvrage ci-dessus, qui a pour sous-titre ” Les questions que vous poseriez à un médium si vous en aviez l’occasion “, elle est également l’auteure d’un autre ouvrage, dont le titre est du même acabit : ” Est-ce que les morts vous voient sous la douche ? “

D’après les Éditions AdA, Concetta est médium à temps plein et a une liste d’attente de deux ans. Elle exerce aux États-Unis, dans le New Jersey.

L’ouvrage n’est pas uniquement consacré au sort des animaux, mais il réserve une bonne place à ce sujet. Il est probable qu’il doive son succès à son titre et à l’intérêt porté à ce sujet par les propriétaires d’animaux domestiques.

Je vous propose donc de voir ensemble quelques-unes des questions que l’on est susceptible de se poser à ce propos, avec les réponses de l’auteure.

Mais voyons d’abord deux questions/réponses qui nous indiqueront clairement l’idée que se fait l’auteure sur l’au-delà, ainsi que la tonalité générale du livre :

Q: Est-ce que tous nos animaux de compagnie vont être avec nous au paradis, ou seulement nos préférés ?

R: Nos animaux sont des cadeaux de Dieu, et les cadeaux de Dieu ne se volatilisent pas. Ils vont tous nous revenir et être avec nous.

Q: S’il y a un de nos animaux que nous avons préféré, est-ce que nos autres animaux vont l’accepter, ou en seront-ils blessés ?

R: Ils vont être tellement heureux ! Vous devez vous rappeler que l’Au-delà est un lieu où règne la perfection. Ce n’est que sur terre que nous nourrissons nos jalousies mesquines. Rien de tout cela n’existe, là-haut. Toutes les créatures se réjouissent dans le Dieu tout-puissant.

 

Comme vous le voyez, nous avons affaire à une vision de l’au-delà à la fois catégorique et simpliste !

Continuons néanmoins, car certaines questions sont légitimes : peut-on parler de karma, de réincarnation et d’âme pour les animaux domestiques ?

Q: Est-ce que nos animaux de compagnie se réincarnent comme les humains ?

R: “ Dieu a beaucoup de secrets, et je n’ai pas eu de réponse à cette question, mais je peux vous dire que j’ai entendu des histoires qui me laissent croire que nos animaux peuvent, du moins, nous servir d’anges gardiens et d’esprits humains dans l’Au-delà du fait qu’ils ont l’habileté de nous envoyer un nouvel ami. Parfois, le lien qui les unit à nous est assez fort pour qu’ils puissent nous faire savoir ce qui se passe, quand un nouvel animal arrive dans notre vie, afin que nous ayons les yeux grands ouverts. “

Q: Est-ce que les animaux de compagnie ont un karma comme les humains ?

R: “Même si vous trouvez que votre chien ou votre chat est sournois, les animaux ne peuvent pas intellectualiser si leur comportement est bon ou mauvais, s’il est bien ou mal. Ils agissent seulement par instinct.

Est-ce qu’un chat peut avoir une dette karmique pour avoir tué une souris ? Non.

Est-ce qu’un chien doit équilibrer son karma s’il mâchouille vos chaussures préférées ? Nous pourrions croire qu’il devrait, mais la réponse est encore une fois négative.

Si un type se fait manger par un ours, c’est à cause du karma de ce type que cela s’est produit. Le seul karma que nos animaux de compagnie ont est le karma de l’amour inconditionnel.

Et le seul karma que les animaux en général possèdent est celui d’être un cadeau de Dieu. Mais ne me demandez pas en quoi le fait de se faire manger est un cadeau ! “

Concernant la question de l’âme des animaux, Concetta Bertoldi considère qu’il y a beaucoup plus à dire à ce sujet que ce qui a été écrit jusquà présent, mais elle pense néanmoins que nous n’aurons la réponse qu’une fois dans l’au-delà.

Elle reconnaît en tout cas son ignorance à ce propos :

” En ce qui concerne l’âme des animaux, je ne connais pas la situation. Et pourtant, cela semble évident pour toute personne qui possède un chien d’aveugle ou dont l’animal l’a averti qu’il y avait un odeur de gaz dans la maison. […]

Il y a tant d’amour qui a été donné. Au fil des siècles, combien d’histoires ont été rapportées d’une personne qui s’était blessée et dont l’animal avait réussi coûte que coûte à aller chercher de l’aide […]

Même si cette réponse est insatisfaisante, je veux simplement dire que c’est un cadeau, et je crois que ceux qui le comprennent vraiment ont de la chance. “

Bien sûr, Concetta Bertoldi n’ignore pas que l’animal de compagnie n’empêche pas l’attachement que l’on a pour ses proches :

Q: Est-ce que nos êtres chers décédés vont être à nos côtés quand nous allons mourir ?

R: “ Habituellement, oui, ils le seront. Et nous serons, dans bien des cas, conscients de leur présence. Nous saurons qui nous attend. Mais il y aura aussi d’autres âmes, que nous ne nous attendons pas nécessairement à voir, qui seront présentes avec celles que nous espérons voir.

J’ai fait beaucoup de lectures [le terme “lecture” est impropre, il désigne une séance de médiumnité] où la personne qui se manifeste me dit de dire à mon client qu’elle sera là pour le guider dans l’Au-delà ou qu’elle l’accueillera quand il y parviendra. Personne n’effectue ce voyage seul, mais tout comme nous ne pouvons pas connaître tous nos anges gardiens — certains sont des gens que nous n’avons jamais rencontrés dans la présente vie —, nous ne pouvons pas savoir qui fera partie de notre comité d’accueil avant de les voir. “

Mais revenons à nos compagnons animaux, car il nous reste à voir la question qui constitue le titre du livre :

Q: Est-ce que les morts promènent leurs chiens ?

Voici la réponse de Concetta Bertoldi :

R: “ Les âmes dans l’Au-delà sont avec leurs chiens (ou leurs chats ou leurs furets, ou n’importe quels animaux qu’ils ont aimés sur terre et dont ils ont pris soin). Cependant, leurs chers animaux n’ont jamais besoin d’être en laisse.

L’Au-delà est un lieu de perfection. Ce n’est pas la loi du plus fort, là-haut. Nous marchons parmi des bêtes sauvages, et celles-ci marchent avec nous. Il est absolument naturel pour nous de pleurer la perte d’un animal chéri, quand celui-ci meurt.

En particulier pour les gens qui n’ont pas d’enfant ou qui vivent loin de leur famille ou de leurs amis, nos animaux font vraiment partie de notre famille. Et peut-être ne devrais-je pas dire ceci, mais ils nous sont parfois plus chers, car qui peut résister à être aimé sans engagement de notre part ?

Mais c’est vrai, nous retrouverons au paradis ces animaux que nous avons aimés pendant que nous étions sur terre. “

 


Pour en savoir davantage sur Concetta Bertoldi, vous pouvez bien sûr consulter son site.

Mais si la question de la survivance des animaux vous intéresse, je vous invite plutôt à essayer l’ouvrage suivant, de Daniel Meurois et Anne Givaudan :

Le Peuple animal

 

Et je vous dis à très vite pour ma prochaine chronique !

Et si vous aimez, dites-le aussi en partageant à l'aide des boutons ci-dessous !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En laissant votre commentaire, vous acceptez la Politique de confidentialité et cochez à cet effet la case ci-dessous.