Découvrir

Michèle et Isabelle, le chemin du bonheur, de la terre à l’au-delà

Un matin de printemps, une petite voix intérieure chuchote à l’oreille de Michèle :

 

« ELLE te regarde vivre depuis un certain temps. Neuf mois précisément. Sans épier tes faits et gestes, elle a scruté avec minutie tes émotions et tes réflexions dans les moindres détails. Amusée, elle retrouve en toi ses propres doutes et ses fréquentes remises en question. Elle ressent même ta difficulté à accepter l’incarnation et ses limites. Elle éprouve pour toi de la tendresse et te tend la main comme le ferait une sœur de l’âme. »

La grande comédienne française Michèle Morgan n’est pas la seule à porter ce nom. Une autre femme le porte aussi : Michèle Morgan est québécoise, avocate de formation — aujourd’hui retraitée —, auteure et conférencière.

Michèle Morgan - auteure québécoise

L’autre Michèle Morgan – la québécoise conteuse de l’au-delà

Auteure de plusieurs ouvrages sur la joie et le bonheur, Michèle Morgan a consacré en 2017 un premier livre au thème de l’au-delà puis, l’aventure ayant été si belle, un second livre sur ce thème, au début de 2019 : Isabelle.

Ces deux ouvrages ont été publiés, de même que 5 de ses 7 premiers ouvrages, aux éditions québécoises Le Dauphin Blanc.

La Belle de l'Au-delàIsabelle - Une âme en quête d'amour et de paix dans l'Au-delà

 

 

 

Conviée par cette petite voix qui lui demande d’être son émissaire, Michèle, d’abord hésitante voire réticente, accepte bon gré mal gré de prêter sa main à la messagère inconnue.

 

 

 

D’abord intriguée puis curieuse de ce jeu qu’elle expérimente pour la première fois, nous dit l’éditeur, Michèle retranscrit les paroles d’une âme, Nelly, décédée par suicide quelques années auparavant, mais que son séjour dans l’au-delà a conduit à un éveil.

La voix de Nelly se fait entendre ainsi :

« Inscris-toi à l’École des rêves. Libère-toi des entraves voleuses de la liberté. Une main tendue souhaite ton aide. Elle aimerait se servir de toi comme émissaire. La magie prend souvent sa source dans le monde onirique, ne l’oublie pas. Le songe fabrique l’espoir qui, à son tour, se transforme en création ».

Michèle nous avoue alors combien elle se sent désorientée :

” Qui a besoin de l’autre ? Elle ou moi ? Le mystère s’éclaircira sans soute quand j’aurai pleinement vécu l’expérience. Recevoir avec simplicité ce cadeau magnifique et inattendu stimule ma curiosité. “

Nelly semble bien connaître le parcours de Michèle :

« Ta quête du bonheur m’a conduite à une véritable sérénité. Morte dans le désespoir, je me sens désormais prête à renaître de mes cendres ».

Cette voix semble en provenance de l’au-delà, se dit Michèle.

” Réalité ou fiction ? Je ne saurais dire. Pourquoi chercher à comprendre dans quelle aventure passionnante me plonge l’écriture, pourquoi s’astreindre à un effort intellectuel au lieu de ressentir ? Pourquoi vouloir trouver tant d’explications au lieu de faire confiance à son intuition ?

Une brise fraîche, venu de nulle part, danse autour de mon oreille gauche. Ce vent léger a toujours constitué pour moi une alerte à m’arrêter, à observer et à recevoir les signes du destin. Une voix, la sienne, murmure distinctement ” :

« Par la puissance de la Lumière et la protection des Archanges,

Par la force de l’Amour et la Bonté des Anges,

À mi-chemin d’un mystérieux Pont,

Toi et moi nous nous rencontrerons.Une incantation préparatoire tu réciteras à haute voix.

Ces paroles prononcées, le pont t’apparaîtra.

Je te raconterai alors ma vie dans l’au-delà.

Sous forme épistolaire tu noteras et tu découvriras.

Attention, je t’assure qu’il ne s’agit pas d’un rêve, car ce que tu vivras sera bien réel. De plus, tu conserveras ta pleine conscience tout au long du processus.

De préférence les yeux fermés, tu devras réciter une incantation obligatoire tout en respectant les mots prononcés :

Je fais trois pas

Tu fais trois pas.

Je fais dix pas

Tu fais dix pas.

À mi-chemin je te verrai

À mi-chemin tu me verras.

Quand tu me rencontreras, à mi-chemin du pont, je te tendrai les mains.

Tu prendras alors mes mains dans les tiennes et, à cet instant seulement, tu pourras amorcer la conversation avec moi. Cet entretien ne pourra dépasser treize minutes de temps terrestre. Si nous excédons cette limite, tu seras aspirée de l’autre côté, au royaume des personnes décédées ».

” Stupéfaite et sous le charme, dois-je sourire, écouter ou déguerpir ?

Je risque une question bien terre à terre : « Comment ferons-nous pour savoir que la période de treize minutes s’achève et nous assurer de nos conformer à cette restriction ? »

À ma grande surprise, la réponse se fait entendre rapidement :

« Je ne peux pas le savoir, car là où je me trouve la notion de temps n’existe pas comme sur la terre. Il te reviendra de mettre fin à l’entretien.Une minute avant l’expiration de notre limite, tu percevras un son particulier qui viendra t’avertir. Tu prononceras alors les paroles suivantes , même si tu as l’impression que je n’ai pas terminé mon propos :

L’entretien est terminé

Et demain je reviendrai ».

Le doute m’assaille.

« Et si le jour suivant je ne peux te rencontrer ? Et si je suis trop occupée à vivre ma vie de retraitée avec mon mari, mes animaux et mes amis ? Si, au lieu d’écrire, j’ai envie de chanter, de lire et de danser ? »

« Aucune importance puisqu’il n’y a pas de notion de temps pour moi. Tu dois néanmoins prononcer ces paroles pour me rassurer et que tu es disposée à me revoir un nombre de fois nécessaire pour me permettre de te raconter toute mon histoire et, pour toi, d’accomplir ta mission ».

Un  récit à vocation initiatique

Michèle Morgan nous annonce, dans un avis au lecteur préalable au récit, que les faits exposés ne peuvent faire l’objet de vérification, et que lire l’ouvrage dans cette optique serait méconnaître son intention :

” Ce livre est un récit révélé par une âme avec laquelle l’auteure a eu le privilège de communiquer intuitivement.

Ce récit raconte le voyage de cette âme à la suite de son décès.

Certaines histoires relatées dans ce récit concernent des épisodes qui auraient eu lieu lors de la dernière incarnation ou lors d’incarnations précédentes.

Les révélations reçues par le biais de l’intuition doivent traverser les filtres de l’être qui communique ces informations et ceux de la personne qui les reçoit.

Les faits de ce livre ne sont pas vérifiables. Il s’agit d’expériences communiquées par une âme et décrites avec respect par une personne choisie par cette âme.

Dans ce récit, les idées et les expériences de cette âme et celles de l’auteure se croisent, s’entremêlent, dansent sur des mots et célèbrent l’immortalité de la vie humaine.

Ce livre devrait être lu avec une grande ouverture d’esprit et non avec l’intention de confronter chaque détail évoqué avec la réalité ou ce que nous percevons comme étant la réalité.

Ce récit initiatique a pour but d’aider le lecteur à mieux comprendre l’être humain et les différentes étapes de l’existence qu’il pourrait avoir à franchir pour atteindre la joie de vivre et la sérénité “.

Pour en savoir plus sur l’auteure :

Son site michelemorgan.ca

Sa page Facebook


Cet article est un nouveau détour sur le chemin de mon challenge de découverte de l’au-delà, qui touche à sa fin, mais… je vous en reparlerai bientôt davantage dans un prochain article.

Pour être au rendez-vous sur ce blog, abonnez-vous ! C’est un peu plus bas, sous la section Laisser un commentaire.

Et si vous aimez, dites-le aussi en partageant à l'aide des boutons ci-dessous !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    12
    Partages
  • 12
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En laissant votre commentaire, vous acceptez la Politique de confidentialité et cochez à cet effet la case ci-dessous.

Recevez gratuitement le livret "Comment accompagner un proche dans l'au-delà".