Cycle d'étude

Les Nouvelles cartes des cieux (7)

En débarquant dans l’après-vie, on reste d’abord le même

En débarquant dans l'après-vie, on reste d'abord le même

Photo frank mckenna – Unsplash

 

Les textes qui suivent sont pour la plupart de courtes citations, ainsi que quelques passages plus longs, regroupés autour de quelques grandes idées clés. Pour chaque extrait, les références entre parenthèses mentionnent l’auteur.e ou le narrateur, puis le sigle correspondant à l’ouvrage, puis la page. La liste des sources est consultable via le lien qui figure au bas du présent article.

Cet article est une traduction d’une partie d’un long recueil d’extraits de textes publiés en anglais sous le titre New Maps of Heaven, textes disponibles sous la licence CC-BY-NC-SA et édités par Steve Beckow.

 

Les six premières parties de ce cycle de textes sont disponibles ici : Les Nouvelles cartes des cieux (1)Les Nouvelles cartes des cieux (2)Les Nouvelles cartes des cieux( 3) , Les Nouvelles cartes des cieux (4) , Les Nouvelles cartes des cieux (5) , Les Nouvelles cartes des cieux (6)

 

L’entrée dans l’au-delà ne fait pas de nous subitement un être plus avancé et plus lumineux. La transformation est graduelle, et à notre arrivée dans l’après-vie, nous sommes généralement le même qu’avant notre trépas.

Nous allons voir dans cet article plusieurs auteurs qui vont dans ce sens.

 

 

Frances Banks

Je suis exactement la même personne maintenant [qu’avant].

(Frances Banks, TOL, 37.)

 

 

David Hatch

[Les gens] n’ont pas beaucoup changé en franchissant les portes de la mort.

(David P. Hatch, LLDM, Lettre XXIX.)

 

Ces gens qui pensent que leurs amis disparus sont sages, combien ils seraient déçus s’ils pouvaient savoir que la vie de ce côté-ci n’est qu’une extension de la vie sur terre ! Si les pensées et les désirs de ces gens n’étaient que des plaisirs matériels, il est probable qu’ils soient les mêmes ici. J’ai rencontré de véritables saints depuis que je suis sorti, mais ce sont des hommes et des femmes qui ont porté dans la vie terrestre un idéal de sainteté, et qui sont maintenant libres de le vivre.

(Ibid., Lettre XVI.)

 

 

Grace McLean

C’est comme un vieux bouffon qui change de peau. Vous serez toujours le même vieux bouffon quand vous vous en serez sorti.

(Grace McLean, LFM, 113.)

 

 

Betty Bethards

Vous aurez les mêmes pensées et les mêmes opinions de l’autre côté que sur la terre. Vous ne changez pas, sauf si vous êtes une vieille âme qui a eu un peu de cette compréhension dans le corps.

(Betty Bethards, TIND, 12.)

 

Lorsque vous “mourez”, … vous êtes instantanément dans la quatrième dimension. Pourtant, vous êtes dans le même environnement que celui dans lequel vous vous trouvez maintenant. Si vous avez un environnement heureux, un environnement d’harmonie que vous avez créé sur le plan terrestre, vous trouverez le même de l’autre côté. Il dépend de soi-même, car le moi fait son propre ciel, son propre enfer. Le moi provoque sa propre douleur afin de grandir.

Cependant, vos sens seront beaucoup plus développés une fois que vous aurez quitté le corps. Si vous vous êtes préparé à cela, la beauté que vous y trouverez dépassera de loin tout ce que vous pouvez vivre ici sans les connaissances spirituelles.

(Ibid., 15.)

 

 

Robert Hugh Benson

Les âmes sont exactement les mêmes à l’instant qui suit leur passage dans la vie spirituelle qu’à l’instant précédent. Les repentirs sur le lit de mort ne servent à rien, car la majorité d’entre eux ne sont que de la lâcheté née de la peur de ce qui va arriver – une peur de l’enfer éternel construit théologiquement qui est une arme si utile dans l’arsenal ecclésiastique et qui a peut-être causé plus de souffrances en son temps que bien d’autres doctrines erronées.

(Monseigneur Robert Hugh Benson, LIWU, 17.)

Une personne est exactement la même, spirituellement, juste après qu’elle est “morte” et juste avant sa “mort”. Aucun changement instantané ne se produit pour transformer une vie terrestre de mal en bien.

(Ibid., 186.)

 

Aucun changement magique et instantané ne se produit [à la mort], que ce soit dans l’esprit ou dans le corps. […]

Nous passons dans le monde des esprits avec tous nos goûts et nos aversions terrestres, toutes nos fantaisies et nos faiblesses, toutes nos idiosyncrasies, et avec toutes nos erreurs religieuses qui nous accablent. Nous étions comme nous étions sur terre, bien qu’il ne s’ensuive pas dans tous les cas que nous nous comporterons comme nous l’avons fait sur terre. Dans le monde des esprits, nous avons une plus grande liberté d’expression et, gravitant comme nous le faisons vers notre propre tempérament et notre propre spiritualité, nous n’hésitons pas à exprimer ouvertement nos pensées et nos sentiments, et à présenter ainsi, enfin, une image réelle de nous-mêmes tels que nous sommes vraiment.

Certains esprits sont prompts à saisir de nouvelles idées et de nouvelles vérités. D’autres sont prompts à saisir la vérité au lieu du mensonge ou de la contre-vérité. Les personnes de ce calibre mental réajustent rapidement leurs points de vue et s’adaptent ainsi à leur nouvelle vie et à leur nouvel environnement.

(Robert Hugh Benson, HH, 39.)

 

 

W.T. Stead

Il est tout à fait erroné de supposer que parce qu’un homme était un homme sur terre, il deviendra un ange spirituel au moment de sa mort. La mort n’est que la porte d’entrée d’une pièce à l’autre, et les deux pièces sont meublées et agencées de manière très similaire.

L’étape suivante après la mort n’est qu’une toute petite étape. On ne passe pas d’un niveau d’humanité moyen à une divinité parfaite ! Ce n’est pas comme ça ; tout n’est que progrès et évolution, dans l’au-delà comme sur terre. L’autre monde n’est qu’un complément de votre monde actuel.

(W.T. Stead, BI, 48.)

 

 

A.D. Mattson

Il n’y a pas de métamorphose soudaine d’une personne oisive en une personne active, d’une personne centrée sur l’argent en une personne centrée sur Dieu. Ce n’est pas une chose automatique. Votre personnalité – vos goûts et vos aversions, vos espoirs, vos craintes – est toujours attachée à vous, bien que sous une forme plus nébuleuse que lorsque vous êtes sur terre dans un corps physique.

Je vois des gens venir. Ils arrivent et ont de grands espoirs que tout va être différent pour eux. Cependant, rien ne peut être différent pour eux parce qu’ils ont apporté avec eux ce qu’ils sont. Il y a tellement d’harmonie ici, que s’ils ont apporté avec eux une personnalité disharmonieuse, ils trouvent très difficile de se lier à l’existence harmonieuse que nous avons. C’est quelque chose qui me chagrine quand je le vois.

(A.D. Mattson, WOB, 53-4.)

 

 

Trépassé anonyme

J’ai déjà appris une chose qu’il me semble qu’il faut dire aux gens de la terre. C’est que nous ne pouvons pas changer notre caractère au moment de la mort. Ce que nous avons fait de nous-mêmes pendant notre vie terrestre détermine dans une très large mesure ce que nous serons ici. Je suppose qu’une personne qui était malveillante ou criminelle là-bas changera son caractère ici avec le temps : mais les caractéristiques qui l’ont poussée à se tourner vers une vie mauvaise là-bas seront ses caractéristiques fortes ici ; et elle devra apprendre à mieux les utiliser.

Je pense que ce point n’est pas du tout réalisé sur terre. Ceux qui croient aux enseignements de la Bible sont trop souvent emplis de l’idée que la repentance va les transformer, quel que soit le type de vie qu’ils ont [mené]. Et ceux qui n’ont pas cette idée sont généralement dépourvus de toute conclusion sur le sujet.

(Un trépassé nouvellement arrivé, LHH, 36.)

 

 

Claude Kelway-Bamber

“La mort ne fait pas de miracle”, et vous vous réveillez ici avec la même personnalité que celle qui a quitté le plan terrestre. Votre individualité est intacte, et votre “corps-esprit” est une réplique de celui que vous avez laissé, jusque dans les moindres détails – même les difformités demeurent, bien qu’on me dise qu’elles s’atténuent et disparaissent avec le temps.

(Claude Kelway-Bamber, CB, 10.)

 

 

Mary Bosworth

La vie continue sans aucun miracle…. L’âme humaine commence ici comme elle s’est arrêtée là…. Il n’y a pas de merveilleuse transformation du caractère…. Le mal reste le mal jusqu’à ce que l’âme se tourne de son propre chef vers le bien…. Le péché récolte sa propre récompense… Il n’y a pas d’enfer, sauf celui créé par soi-même… Tous, tous, peuvent s’élever à travers la morosité, la déception, le péché et l’égoïsme, vers quelque chose de haut, de saint et de grand, et vivre pour toujours et à jamais dans le bonheur et l’utilité : Ces choses ne valent-elles pas la considération des mortels ?

C’est ce que nous croyons et c’est pourquoi nous essayons d’envoyer les vérités de cette vie sur terre.

(Mary Bosworth à Charlotte E. Dresser, LHH, 91.)

 

 

William James

Je suis toujours un chercheur, voué à mes études, là où d’autres, par exemple, s’intéressent aux relations affectives et seraient impliqués dans différents types de rencontres, tant avec leur propre environnement qu’avec le vôtre…

Le fait que la mort ne transforme pas le lâche en héros ou le fou en sage, c’est vrai ; pourtant, ces jugements sont très limitatifs au départ, et la mort fait entrer un homme dans son propre domaine. C’est-à-dire qu’il voit ses propres caractéristiques et capacités sous un jour plus clair et, après le premier choc de la surprise, il se voit généralement avec une compassion plus généreuse et plus vive qu’auparavant.

(William James, ADJ, 123-4.)

 

 

Julia Ames

Lorsque l’âme quitte le corps, elle reste exactement la même que lorsqu’elle était dans le corps. … [L’âme] conserve le mental, les connaissances, l’expérience, les habitudes de pensée, les penchants… exactement comme ils étaient.

(Julia Ames, AD, 47.)

Bien que les conditions d’existence soient modifiées, la vie elle-même reste la même. (Ibid., 64.)

Pensez-vous que, si le faisceau de forces passionnées et avides qui constituent ce que vous appelez votre Ego venait ici, si la maison terrestre de votre tabernacle était dissoute, que vous seriez, en un instant, en un clin d’œil, tout autre que vous êtes ? Votre esprit serait-il libéré des caractéristiques qui font de vous ce que vous êtes vraiment ? Non… L’individualité n’est pas éliminée, mais plutôt accentuée dans son essence et harmonisée dans ses accidents. Le problème dans le monde, c’est que là, c’est l’inverse. Il y a tellement de frictions dans les cornes et les sabots et dans les armures de l’individualité que la véritable individualité périt souvent.(Ibid., 82.)

Lorsque l’homme meurt, il se réveille lui-même et aucun autre. Il est toujours lui, elle, elle. Si c’est un enfant, il se réveille enfant ; si c’est un vieillard, il se réveille vieillard. S’il n’en était pas ainsi, vous perdriez votre identité et vous imagineriez que vous avez été incarné dans un autre corps. (Ibid., 160.)

Il y a beaucoup de choses qu’un homme doit laisser derrière lui, mais il y a des biens qu’il apporte ici. Un esprit fier ne devient pas humble parce que son propriétaire a perdu sa richesse, et l’esprit de jalousie ne meurt pas avec la mort. Ces qualités, et bien d’autres, persistent, tout comme la gentillesse, la sympathie et la pitié. Et elles tourmentent leurs propriétaires ici comme chez vous, mais en pire. Au début, la différence entre les mondes réside principalement dans la perte soudaine de toutes les matérialités de votre monde. L’homme vient nu dans ce monde comme il est venu dans le vôtre. (Ibid., 186.)

 

 

 

 

 


 

Ces citations diverses proviennent de sources dont la liste est disponible sur la page Liste des sources du cycle Nouvelles cartes des cieux

 


Dites-moi dans les commentaires si l’une des citations vous a particulièrement interpellé, et ce qu’elle vous a permis de mieux comprendre et de mieux intégrer dans votre cheminement !

Et si vous aimez, dites-le aussi en partageant à l'aide des boutons ci-dessous !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En laissant votre commentaire, vous acceptez la Politique de confidentialité et cochez à cet effet la case ci-dessous.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.